Une toiture mal isolée représente quelque 30 % des déperditions thermiques d’une habitation. Cela étant, mieux vaut se renseigner au préalable sur les solutions envisageables en termes d’isolation de toitures en pentes en région de Liège, et s’entourer de professionnels compétents en la matière ! Quelques éléments d’informations sur les possibilités qui s’offrent à vous pour isoler votre couverture ci-dessous.

Isolation de la couverture en pente par l’intérieur : démarche, avantages et inconvénients

Découvrez ci-dessous le déroulement en bref du processus d’isolation du toit par l’intérieur, les intérêts et désavantages qu’il présente :

L’isolation par l’intérieur : en quoi cela consiste ?

L’isolation de la toiture à versants par l’intérieur consiste à isoler les pentes du toit du grenier. Pour ce faire, on colmate dans un premier temps les vides et interstices à l’aide de mousse PU. Vient ensuite l’étape de la pose des lattis contre la couverture, qui va permettre de stabiliser les matelas isolants entre les solives et les chevrons sans la moindre fixation. La phase numéro trois est celle du placement du matériau isolant. Vous avez le choix entre un matelas isolant prémuni ou non d’une couche étanche à la vapeur. Si vous optez pour la version sans revêtement étanche, veillez à poser un pare-air ou un pare-vapeur en guise de quatrième étape, en l’agrafant sur les solives. L’ultime étape est la réalisation des finitions à l’aide de plaques de plâtre recouvertes, selon vos goûts, de papier peint, carrelage, enduit décoratif, lambris, etc.

Avantages de l’isolation intérieure de la toiture

L’avantage de cette technique est qu’elle est peu onéreuse, qu’elle peut être réalisée à tout moment indépendamment de la météo, et qu’elle ne s’inscrit pas obligatoirement dans le cadre de travaux de rénovation de la toiture en pente en province de Liège.

Désavantages de la formule intérieure

Les désagréments de l’isolation de toitures inclinées par l’intérieur sont tout d’abord la perte de volume considérable. Les matelas isolants de laine de verre ou de laine de roche sont souvent très épais, pouvant atteindre une trentaine de centimètres pour une rentabilité optimale. En découle une réduction sensible de l’espace habitable sous toit. L’isolation par l’intérieur est ensuite soumise à des obstacles et donc, à l’éventualité de ponts thermiques pouvant contribuer à l’augmentation significative de la facture énergétique de l’habitation.

Isoler son toit par l’extérieur : tenants et aboutissants de la technique dite « sarking »

L’isolation par l’extérieur en trois points :

Le « toit sarking » en bref

Cette expression désigne la méthode alternative visant à isoler la toiture en pente par l’extérieur, en fixant l’isolation directement sur le dessus de la charpente en bois du toit à Liège.

Une méthode qui offre une foule d’avantages

La pose de l’isolant et du pare-vapeur par l’extérieur est nettement plus aisée que son équivalent par l’intérieur. Le risque de ponts thermiques est par ailleurs nettement plus faible avec le toit sarking, car le manteau isolant est continu. Cette technique vous permet ensuite de conserver le volume intérieur de votre habitation. La mousse PIR (polyisocyanurate) utilisée dans l’isolation par l’extérieur a une valeur lambda ou coefficient de conductivité thermique de 0,022 W/mK, ce qui en fait un des meilleurs isolants du marché, et un excellent investissement sur le moyen et le long termes.

Inconvénients du procédé isolant par l’extérieur

Cette technique est tributaire de la météo, engage des frais importants, et s’inscrit obligatoirement dans le cadre d’une réfection globale de la toiture.

Vous souhaitez ériger une barrière isolante sous ou au-dessus de votre charpente ? Un seul partenaire : Toitures Ramackers !

Contactez-nous pour toute question, conseil ou demande de devis gratuit en travaux d’isolation de toiture en pente. Nous nous ferons un plaisir de satisfaire vos demandes dans les meilleurs délais, et d’intervenir où que vous soyez en région de Liège, Namur, Brabant wallon et Bruxelles.